Jouer sur les contrastes pour exprimer un projet complexe

 In Non classé

« Ce qui se conçoit bien s’exprime clairement. » … Mais alors, comment s’en sortir dans une situation incertaine et ambiguë, lorsque « ça » n’est pas complètement conçu et qu’il faut quand même avancer ? 

Confrontés à cette situation à plusieurs reprises ces derniers mois, nous avons trouvé une approche simple permettant de :

– Simplifier la caractérisation d’un projet / d’une ambition complexe,

– Mobiliser l’intelligence collective et converger efficacement vers une description commune.

Généralement, chacun dispose d’informations partielles, de signaux faibles et d’une touche d’intuition qui lui permettent de détourer le problème. Dans ce contexte, une approche purement logique, rationnelle ne suffit pas. Comme l’a formulé Poincaré, « c’est par la logique que nous prouvons, c’est par l’intuition que nous inventons ».

Seul, l’exercice est déjà difficile… et cela se complique encore lorsque l’on ajoute autour de la table, plusieurs personnes aux sensibilités et points de vue différents. L’intuition est difficile à exprimer et justifier. Dans ce contexte, les sous-entendus, non-dits, parti-pris brouillent l’écoute et le message. L’image qui en ressort est terne et sans contraste…. Or c’est justement le contraste qui fait la qualité d’une image en photographie, qui lui donne de sa force. C’est ce parallèle qui nous a conduit à utiliser la méthode suivante.  Le contraste nait de l’opposition de 2 choses dont l’une fait ressortir l’autre. Ainsi pour décrire clairement ce qu’est un sujet complexe, l’astuce consiste à exprimer :

– ce qu’il est (le blanc)

– ce qu’il n’est pas (le noir)

C’est par l’opposition et la complémentarité de ces deux perspectives que l’on arrive à révéler une image parlante, dévoilant les caractéristiques essentielles de ce que l’on cherche à qualifier.  Nous l’avons appliqué à la clarification d’une raison d’être et d’une proposition de valeur. L’approche s’est révélée efficace et ludique. Par ailleurs, elle s’intègre bien en complément d’une utilisation du Value Proposition Canvas.

Au-delà de cette méthode, une condition essentielle de succès est de :

– Permettre à chacun de s’exprimer librement, sur chacun des temps (ce que c’est, ce que ce n’est pas)

– Séparer les temps de « l’expression » et le temps de « mise en perspective »

Si vous utilisez cette approche, n’hésitez pas à partager vos retours.  A bientôt

Et vous comment faites vous ?

 

Partagez-nous vos expériences

Suivez l’actualité de Tidjee sur LinkedIn

Qui sommes-nous ?

 

 

Recent Posts

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search